Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Profil

  • Shuroan
  • Fan de jeux (vidéo, plateaux, cartes, figurines et rôles), mais aussi de la Corée, je me sers de ce blog pour partager mes passions.
  • Fan de jeux (vidéo, plateaux, cartes, figurines et rôles), mais aussi de la Corée, je me sers de ce blog pour partager mes passions.

Où me retrouver

Ma collection Manga 

 

Xbox Live : Shuroan

PSN : Shuroan

 

Sur Myspace : http://www.myspace.com/shuroan (je ne l'utilise jamais)

Sur Allocine : http://shuoan.mon.allocine.fr

Rechercher

Shuroan's Sound

En ce moment ...

Je joue à :
- UMVC3
- KOF 13

Je lis :

- La mer des épées (R.A. Salvatore)

J'ai vu :
- ?

Je regarde :
- ?

Wish List

Rétro Gaming

- Shenmue (Dreamcast)

- Megaman 6 (Nes)

- Megaman 7 (Super Nes)

- Megaman 8 (Playstation ou Saturn)

- Double Dragon 3 (Nes)

 

Actu jeux

 

/ / /
Background

En 1550, un grand mariage eu lieu sur les terres Phénix entre Agasha Kagami et Isawa Hisoka. Tout était propice à ce que l’évènement se passe sous les meilleurs augures. Le seul problème fut l’annonce en soirée du décès du frère d’Hisoka, Isawa Akira. Il était en patrouille au nord des terres Phénix. Ce fut une terrible nouvelle pour lui. Il jura de tout faire pour trouver les coupables.
Hisoka s’occupa de gérer les affaires de la famille, de trouver un remplaçant à son frère digne du clan, des enquêteurs à envoyer sur les lieux de la mort de son frère et d’envoyer divers diplomates enquêter à plusieurs cours du Royaume. Ce fut ce qui l’occupa durant pas mal de temps. Un matin il apprit que Kagami était enceinte. Ce fut une agréable surprise.

Le prêtre du temple voisin vint les voir pour les féliciter. Une fois chez eux, il leur fit une prédiction : cet enfant serait avec des capacités exceptionnelles. Les parents furent donc ravis et attendirent patiemment. L’accouchement se fit en plein hiver de l’an 1155. Une fille sortie. Suivant la prédiction, ils décidèrent de l’appeler Kimiko (« enfant sans égale »). Mais Kagami souffrait encore et était toujours en état d’accouchement. Ce fut rude, mais au crépuscule, un autre enfant sorti, un garçon. Alors ils l’appelèrent Akemi (« joli crépuscule »). Les parents considérèrent cela comme un don des Kami d’avoir des jumeaux et en furent heureux.

Kimiko eu une enfance pleine de joie, de rire et de jeux, le tout, ce qui est rare parmi les enfants du clan, partagé avec son petit frère. Dès qu’ils furent en âge, on leur commença un apprentissage. Ce fut bien sur basé sur la lecture, l’écriture, le calcul et autres choses sur la vie de tous les jours. A partir de l’âge de huit ans, les jumeaux eurent leurs débuts d’apprentissage de l’art du sabre auprès d’un grand maître qui est un cousin d’Hisoka, Rujuga. Kimiko et Akemi apprirent donc de la même manière et assez durement cet art.

Un matin de printemps, alors qu’elle jouait sous un arbre, son père la vit et se dirigeait vers elle. Il n’était plus qu’à quelques mètres d’elle quand il s’aperçu que des flammes dansaient autour d’elle. Les flammes avaient la forme de petits animaux. Elle n’avait pas encore dix ans. Hisoka lui donna un autre maître capable de lui enseigner afin qu’elle devienne une shugenja. Son frère eu une intensification dans l’apprentissage de l’art du sabre. Kimiko continuait de son côté l’entrainement au sabre. Suivant ses progrès, son père eu une idée.

Lors de ses nouveaux cours, elle était avec une autre élève, Isawa Hinata, une cousine éloignée qui venait d’une autre ville. Toutes les deux s’entendaient bien. D’ailleurs, leur entrainement en commun leur permis de passer divers épreuves difficiles. Elles s’encourageaient mutuellement pour que l’autre y arrive. Durant leurs moments de repos, elles passaient leur temps à se promener un peu en ville, aller dans les champs et forêts avoisinants, nager un peu dans la rivière ou les petits lacs. Elles en profitaient pour embêter ou étudier les insectes et les animaux quand elles en voyaient. Oui, l’entente était parfaite. Cela rendait fou de jalousie Akemi pour plusieurs raisons. Il avait été séparé de sa sœur pour qu’ils suivent des entraînements différents et la personne qui était le plus proche d’elle était une cousine et non lui. Il n’attend plus qu’une chose, être de nouveau près de sa sœur.

C’est après plusieurs mois d’apprentissage, que les deux élèves apprirent la magie. De temps en temps, pour s’évader un peu, elles faisaient une petite balade dans la nature environnante. Un jour, elles décidèrent pour une journée de repos complète d’aller bien plus loin car souvent elles n’avaient pas le temps. Elles se dirigèrent donc vers le sud, mettant dans leurs sacs des provisions pour manger le midi et quelques gourdes d’eau. Au départ elles suivirent les chemins puis allèrent parmi les chemins moins utilisés. Le midi, elles mangèrent une partie de leurs provisions et reprirent leur voyage. Elles arrivèrent ainsi à une sorte de temple abandonné. Un peu peureuses, elles n’osèrent pas y entrer. Mais poussées par la curiosité, elles y pénétrèrent quand même. A l’intérieur, il ne restait que peu de choses. Dans un vieux meuble, elles y trouvèrent un lot de parchemin. Ces derniers parlaient d’une magie différente de ce qu’elles connaissaient. Kimiko prit les parchemins, les mit dans son sac pour les étudier plus tard. Une fois chez elles, elle s’employa à les décrypter, les comprendre et de temps en temps, les tester. Mais elle le faisait en secret dans une sorte de maison  abandonnée un peu plus loin de la ville.

C’est un an plus tard que son frère vint la voir. Il était très inquiet car la voyait souvent partir en dehors de la ville, sans protecteur ni arme. Elle lui répondit que ce n’était pas nécessaire car elle n’avait pas peur de faire de mauvaise rencontre. Après tout, elle partait rarement très loin de la ville. Akemi réussit à lui faire promettre de faire attention et de prendre des cours de défense. Mais Kimiko lui expliqua qu’avec son apprentissage, elle n’avait pas la possibilité d’apprendre tout cela, que c’était normal et qu’elle devrait plus tard avoir un yojimbo pour quand elle deviendrait enfin une shungenja. Akemi, un peu désemparé au départ car ne connaissant pas encore toutes les coutumes, fit un pacte avec sa sœur. Il lui apprendrait à se défendre mais en secret. Et il faudrait qu’elle lui obéisse complètement pour cela. Elle fut d’accord et ils commencèrent les cours le soir même. Akemi donna donc des cours la nuit à sa sœur pour qu’elle apprenne à utiliser un katana. Oui, c’était quelque chose qui plaisait à Akemi car il semblait pour lui renouer un peu des liens avec sa très chère sœur.

Alors qu’elle avait entre treize et quatorze ans, on demanda à Kimiko d’aller faire un apprentissage dans une ville Phénix au nord, à Iwanomi, pendant plusieurs mois. Pour Hisoka, cela lui permettra d’apprendre à sa fille un peu de diplomatie et de se former mieux à la magie. Ce fut un voyage long et pénible, mais tellement enrichissant pour elle. Il y avait tellement de chemin rocailleux, de passages difficiles qu'elle dut puiser au fond d'elle pour y arriver jusqu'au bout. Une fois là bas, elle y eut donc un nouveau professeur pour l’occasion et un élève en apprentissage avec elle. Il s'appelle Keitaro et semble être en bonne relation avec les kami. Elle devint donc très assidue aux cours afin de parfaire son niveau et d'atteindre celui de Keitaro.  Après quelques semaines, Kimiko s'était déjà liée d'amitié avec Keitaro. Ils s'entrainaient régulièrement et décidèrent un jour de se promener pour se changer les idées.

Ce voyage fut un peu aux alentours de la ville. Ils en firent d'autres dans les semaines qui suivirent pour découvrir les environs. Une fois, ils allèrent tellement au nord qu'ils rencontrèrent un jeune garçon. Ce dernier ne ressemblait pas à un rokuganais mais était tellement peu effrayé par Keitaro et Kimiko qu'il emboita le pas vers eux. Keitaro allait s'enfuir mais Kimiko le retint par la manche. Elle aussi était intriguée par la situation. Ils réussirent à se comprendre. On ne sait comment au départ tellement ils semblent de culture différente. Le garçon s'appelle Jin-ah et il vit à Yobanjin Mura. Kimiko ne connaissant pas ce lieu, Jin-ah l'invita à le suivre pour le voir. Elle y alla, mais Keitaro préféra attendre là. Le trajet ne fut pas long, mais elle fit très attention car le paysage était dangereux. Heureusement que Jin-ah connait le chemin sinon elle aurait pu tomber dans divers trous et se casser quelque chose. Il lui montra juste divers choses du paysage puis la ramena vers Keitaro. Jin-ah voulait la revoir. Ils décidèrent donc de divers arrangement pour cela. Entre autre qu'il lui en apprenne un peu plus sur son pays, sur lui et sa manière de parler à chaque visite. Après un au revoir, Kimiko fit promettre à Keitaro de ne parler de cela au maître. Il lui accorda ce secret.

Au fur et à mesure des visites à Jin-ah, Kimiko vit que ce dernier devenait de plus en plus ouvert, ils arrivaient à se comprendre mieux et découvrait son pays, ses oppressions, ses problèmes. Elle sut que son clan était très heureux en comparaison de la situation et des divers facilités qu'avait le clan Phénix. A la fin de son stage, elle revint voir Jin-ah une dernière fois. Elle lui promit de le revoir mais ne savais pas quand. Jin-ah lui donna un médaillon de son pays pour qu'elle puisse y entrer plus facilement lors de cette visite. Ce dernier est en jade vert blanc et semble certainement très ancien. Bizarrement, aux yeux de Kimiko il représente un phénix parfaitement détaillé. Coïncidence, lien avec son Clan ou autre phénomène inexpliqué. En tout cas, il semble être précieux et un objet de famille pour Jin-ah.

Ainsi, le programme de Kimiko sur les années à venir se déployait de la manière suivante. Après son réveil un peu d’exercices physiques. De la méditation avant le déjeuner, apprentissage des Kami et de la magie pour l’après-midi. De temps en temps, dans la nuit, elle apprenait la magie du sang toute seule ou alors son frère lui donnait des cours de défense. Pendant toute cette période, son père recueillait des informations sur la mort de son frère. Il sut que les meurtriers s’étaient réfugiés sur les nouvelles terres Yobanjin.

Hisoka apprenait donc à ses deux enfants tout ce qu’il savait, les échanges de diplomatie et la mort de son frère. Ce que feront les jumeaux de ce savoir ? Qui sait ? Pour l’instant ils se préparent à passer leur genpukku.

Apparence
Jeune adolescente âgée de quinze ans, de stature plutôt moyenne pour l’instant, mince et svelte. On sent dans ses mouvements qu’elle maîtrise le moindre geste. Son visage avec des traits bien définis et avec un début de sensualité révèle un petit côté de candeur, mais il ne pourrait en être rien. Un nez plutôt fin, des lèvres assez fines mais bien formées. Quand a ses yeux, ils sont dessinés un peu moins comme ceux du clan, mais ils possèdent la couleur verte de ceux de sa mère. Ses cheveux, qui arrivent jusqu’à la base de ses omoplates sont plutôt de couleur châtain et non sombres comme ceux  de ses parents.

Divers points

Motivation
On peut dire qu’elle tentera de tout faire pour sa famille, qu’elle est prête à tout pour venger les affronts qu’elle a subit.

Personne en qui elle croit le plus
Il n’y en a pas qu’une. Dans un premier temps on peut dire son frère jumeau, ce qui est plutôt normal. Dans un deuxième temps il y a son père puis ses instructeurs qu’elle respecte.

Sa force et sa faiblesse
De ce côté, il est évident que c’est sa dévotion qui peut être en même temps une force et une faiblesse. Dévotion pour sa famille bien sur. La patience et la détermination sont peut être aussi ses forces mais sa passion peut être aussi une faiblesse.

Bushido
Elle tentera de le suivre car c’est ce qu’on lui a inculqué. Mais il est évident que si elle doit l’enfreindre pour une cause juste, elle risque de le faire.

Préjudices
Elle considère que l’ensemble des clans forme un tout et qu’il faut accepter les différences tout en essayant de comprendre l’autre.

Mariée
En aucun cas.

Loyauté
Pour l’instant, on pourrait dire à son clan, l’Empereur ou l’Impératrice, le daimyo de son clan. Mais qui sais à qui elle devra faire preuve de loyauté à l’avenir ? La vie étant si imprévisible.

Chose qu’elle aime
Il est évident qu’elle aime beaucoup les animaux qui pour elle sont une belle création des Kami. Toujours la pour nous émerveiller de divers manières.

Manière récurrente
Quand elle commence a être en colère, ses yeux se plissent et on sens dans son regard que quelque chose ne va pas.

Psychologie
Quand les émotions la submerge, cela peut se voir. C’est sans doute lié a son affinité avec le feu comme élément. Mais elle apprends a tenter de le montrer le moins possible. Non, elle n’est pas froide non plus. Ca peut sembler un air qu’elle se donne pour cela.

Vis-à-vis des serviteurs
Non, elle ne va pas les rabaisser ni les humilier. Si elle doit en défendre un, elle pense qu’elle le ferait. Après tout, tout le monde n’a pas eu de chance dans la vie.

Vue par ses parents
Hisoka : Elle est la chair de ma chair et comme moi, réussira à faire le bien autour d’elle. Que ce soit pour la famille ou le clan.
Kagami : Comme son frère, il faut qu’elle puisse servir afin de ne pas déshonorer la famille.

Ambition
On peut dire qu’elle aimerait, diriger le clan avec son frère à ses côtés pour montrer que l’union fait la force.

Croyances
Il est un fait important. Elle croit en la puissance des kami, mais aussi envers ses propres capacités et en son lien spécial avec son frère jumeau.

Conseil
« Fait attention à être bien à ta place, à ne pas t’emporter et aux hommes. »

Partager cette page

Repost 0